Le mlm est une arnaque

Se lancer dans le MLM : la fausse bonne idée ?

Tupperware, Herbalife, Avon, Lux, Younique, Partylite, ou encore, Shine Cosmetics … Ces marques ont un point commun. Leur notoriété (et leur CA !) repose sur une stratégie bien connue : le marketing de réseau. Et plus précisément, sur le principe du marketing multi niveau, ou MLM.

Peut-être que vous connaissez des personnes selon lesquelles le MLM est une véritable opportunité en or. Personnellement, mon fil d’actualité Facebook est occasionnellement taché de posts qui prônent que le MLM permet de gagner rapidement beaucoup d’argent, sans réellement avoir à fournir d’efforts…

En ce qui me concerne, je n’ai que peu de doutes sur la légitimité de ces soi-disant retours d’expérience façon American dream. Toutefois, je sais que vous êtes nombreux à vous interroger au sujet de cette possible source de revenus complémentaire. Alors ni une ni deux : on fait le point !

C’est quoi le marketing multi level (MLM) ?

Grosso modo, le marketing multi level, c’est une stratégie de vente qui repose sur le bon vieux « bouche-à-oreille ». Sauf que les éloges formulés au sujet du produit sont motivés par une récompense financière.

Un marketing de réseau un peu particulier …

Vous avez très certainement déjà entendu parler des célèbres réunions de Tupperware. Une personne invite ses ami(e)s ainsi que les ami(e)s de leurs ami(e)s à découvrir un produit en toute intimité : on discute de ses avantages, de son utilité, de son fonctionnement, etc. Et on profite éventuellement d’une petite ristourne.

Ce type de scénario, c’est typiquement ce que l’on appelle du marketing de réseau. En soi, l’idée est bonne, car cela permet de gagner un peu d’argent en toute autonomie sans avoir à déployer de gros moyens. Et pour l’entreprise, c’est tout bénef’ également, puisque le vendeur ne perçoit aucun salaire fixe, il est rémunéré à la vente.

Mais le MLM, ce n’est pas exactement ça.

En effet, lorsque l’on est sur un système de MLM, il existe la possibilité de recruter des VDI (vendeurs à domicile indépendants) et de se constituer une petite équipe de commerciaux. Les chefs d’équipe perçoivent ainsi une commission sur les ventes de leurs vendeurs. Ainsi, lorsqu’il s’agit de MLM, l’objectif n’est pas de vendre un produit, mais de recruter d’autres vendeurs… Et ça, chers amis, ça fait toute la différence !

… Inspiré du célèbre système de Ponzi

Pour beaucoup de personnes, le MLM est une arnaque pure et simple, car il s’inspire du célèbre système pyramidal sur lequel un certain Charles Ponzi a bâti sa fortune, mais aussi sa réputation d’escroc.

Lorsque l’on fait du MLM, il ne s’agit pas simplement de se constituer une petite équipe de VDI. En effet, chacun des membres de cette équipe a la possibilité de recruter ses propres commerciaux. Commerciaux qui peuvent (et doivent), eux aussi, recruter d’autres vendeurs.

Marketing multi level définition

Bien entendu, chaque revendeur perçoit une part sur les ventes effectuées au sein de son équipe. Et de ce fait, il perçoit également un pourcentage sur la part des vendeurs de ses vendeurs. Ces mêmes vendeurs, qui touchent une part sur la part des vendeurs de leurs vendeurs …

Bref, vous l’aurez compris : il s’agit bel un bien d’un système pyramidal similaire à celui monté par Bernard Madoff (financier, investisseur et escroc, selon Wikipédia).

Faire du MLM, c’est légal ou pas ?

Il existe de nombreuses entreprises qui misent sur le MLM. Et pourtant, comme nous venons de le voir, cette stratégie s’inspire d’un système totalement illégal. Alors, légal ou pas légal ?  

En théorie : oui, le MLM est légal

Vous imaginez bien que si le succès de ces célèbres enseignes reposait sur des pratiques frauduleuses, cela se saurait ! Le fait est qu’il existe ce que l’on appelle « un vide juridique », et les entreprises comme Herbalife ne se gênent pas pour en profiter.

En effet, le code de la consommation (article 121-15) décrit le système pyramidal – ou vente de la boule de neige – selon deux grands critères. Il est ainsi interdit de :

  1. Offrir des marchandises au public en lui faisant espérer l’obtention de ces marchandises à titre gratuit ou moins cher à condition de trouver de nouveaux adhérents ;
  2. Proposer à une personne de collecter des adhésionsen exigeant d’elle le versement d’une contrepartie quelconque en lui faisant espérer des gains financiers résultants d’une progression du nombre d’inscrits/adhérents.

Si l’on remplace le terme « adhérent » par celui de « VDI », on se dit que le MLM est totalement illégal.

Sauf que la loi stipule clairement que :

« dans le cas des réseaux de vente constitués par recrutement […] il est interdit d’obtenir d’un adhérent du réseau le versement d’une somme correspondant à un droit d’entrée, ou à l’acquisition de matériels […] lorsque ce versement conduit à un paiement […] bénéficiant à un ou plusieurs adhérents du réseau. »

Dans le cas des MLM, les vendeurs touchent une contrepartie financière une fois que la vente a été effectuée. Il ne s’agit donc pas d’une mise de fonds préalable, et c’est pour cela que le MLM est légal. 

En pratique : n’est-ce pas tout de même une arnaque ?

Si vous comptez lancer votre marque sous le joug du MLM, alors n’ayez crainte, normalement, vous ne devriez pas vous faire traiter d’escroc. En tout cas, vous n’en serez pas un aux yeux de la loi.

Mais qu’en est-il du côté des vendeurs ? Le MLM est-il tout aussi intéressant pour vous que pour le dirigeant qui contemple vos efforts du haut de sa pyramide ?

Pour le savoir, il faut comprendre pourquoi ce type de système a été prohibé. Il y a deux principales raisons qui font que le MLM est malgré tout considéré comme une arnaque :

  • Tout d’abord, les gains espérés par les vendeurs via le recrutement ne peuvent, mathématiquement, pas atteindre des sommes mirobolantes. En effet, le nombre d’humains est limité, et celui désireux de devenir VDI l’est encore plus… Sans compter que pour toucher une commission intéressante, les nouvelles recrues ont plutôt intérêt d’avoir une âme de vendeur ;
  • Et puis, pour que ce système fonctionne, alors il faut nécessairement que le nombre de ventes augmente de manière exponentielle… Une demande à laquelle ladite enseigne ne pourra pas répondre indéfiniment.

 En somme, le MLM peut vous aider à mettre un peu de beurre dans les épinards. Mais de là à dire qu’il vous rendra riche en quelques mois …

5 raisons de NE PAS se lancer dans la vente multiniveau

Les avis et les retours d’expérience alléchants ne manquent pas, et parfois, on est presque tenté de se lancer dans le MLM. Je vais à présent vous expliquer pourquoi vous auriez meilleur compte à vous investir dans un autre business model que celui-ci.

#1. Vendeur de rêve ? Non merci !

Pour réussir en MLM, il ne s’agit pas tant de vendre un produit, mais de vendre la vie de rêve que la vente de ce produit peut offrir. Grosso modo, il s’agit de donner envie à son réseau de suivre nos pas et de les inciter, eux aussi, à se lancer dans la grande aventure du MLM.

Cela revient à se vendre. C’est un art que tout le monde ne maitrise pas, mais surtout, un art qui n’est pas fait pour tout le monde …

Si vous n’avez pas encore visionné de vidéo sur le soi-disant succès financier qu’est le MLM, alors je vous recommande de le faire. Ces personnes utilisent des techniques de persuasion (qui fait appel aux sentiments) et n’essayent jamais réellement de convaincre (avec des arguments, des faits) leurs potentielles cibles.

Réfléchissez : est-ce que le discours « j’étais fauché(e), et puis en quelques mois j’ai gagné plein d’argent comme par miracle » vous ressemble ?

#2. Le MLM, un business facile ? Absolument pas

Générer beaucoup d’argent sur internet, facilement et rapidement, comme par miracle … Je le sais, c’est tentant, et on a envie d’y croire. Cependant, du haut de ma douzaine d’années en tant qu’entrepreneur web, je peux vous le certifier : il est impossible de gagner de l’argent en claquant des doigts, même avec le meilleur business model au monde.

Faut il se lancer dans le MLM

Faire du MLM est un vrai business. Et comme tout business, cela demande énormément de travail et de temps. D’autant que faire du marketing multi niveau n’est pas si anodin que ce que l’on peut croire. Il vous faudra maitriser plusieurs compétences si vous souhaitez réellement générer un revenu intéressant :

  • La communication sur les réseaux sociaux : c’est un métier, il ne suffit pas de poster à tout va et dans tous les sens pour toucher des cibles de manière réellement efficace et on ne s’improvise pas community manager du jour au lendemain ;
  • Le management d’une équipe de commerciaux : encore une fois, manager est un métier ! Si vous souhaitez que vos nouvelles recrues vous rapportent de l’argent, alors il faudra les former et les accompagner ;
  • L’animation de réunions, en physique ou sur les réseaux sociaux : cela demande une bonne prestance, une excellente connaissance du produit, ainsi que du temps.

Bref, il ne suffit pas d’organiser deux ou trois réunions entre potes. Le MLM est un boulot à temps plein si réellement vous comptez gagner de l’argent via ce business model.

#3. Vendre des produits bas de gamme ? Échec assuré

Vendre un produit de bonne qualité, c’est facile. Le problème, c’est lorsque le produit en question est à la limite de l’arnaque ! Et ça, malheureusement, c’est très courant dans le domaine du MLM.

En effet, parce que c’est le recrutement qui rapporte de l’argent et non la vente du produit en lui-même, la qualité de ce dernier passe au second plan. Du coup, ni les recruteurs ni les vendeurs ne connaissent réellement le produit qu’ils proposent. Et c’est fait exprès, puisque le produit ne se suffit pas à lui-même pour se vendre… Ne perdez pas de vue que les entreprises qui ont recours à ce genre de stratégie misent rarement sur la qualité de leur produit !

#4. Exprimer son réseau d’ami(e)s et de proches ? Vive le relou !

Peut-être que vous connaissez personnellement quelqu’un qui fait du MLM. Et si c’est le cas, alors peut-être que vous avez assisté à quelques réunions, voire acheté quelques produits. Vous pensiez avoir accompli votre BA de l’année, sauf que cette personne revient (très) régulièrement à la charge. Au début, vous étiez gêné de lui répondre par la négative. Puis vous avez appris à l’ignorer.

Souhaitez-vous réellement être cette personne que l’on ghost sans état d’âme ?

#5. Il existe d’autres façons de générer de l’argent !

Dernière bonne raison de ne pas vous lancer dans le MLM, et pas des moindres : il existe d’autres façons de gagner de l’argent sur internet. Ce ne sont pas des méthodes miracles, elles requièrent également du temps et un certain panel de connaissance, mais au moins, vous opérez en toute transparence par rapport à vos clients et vos revenus ne dépendent que de vous.

Je peux vous parler de l’affiliation et du dropshipping, deux business models que j’ai personnellement essayés. En ce qui me concerne, je préfère de loin l’affiliation, mais je vous encourage vivement à vous renseigner si vous cherchez une idée de business.

Et si vous le souhaitez en discuter avec moi, n’hésitez pas à me contacter, que ce soit sur les réseaux sociaux ou via la petite fenêtre de discussion en base à droite de votre écran.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *