dropshipping ou affiliation

Faut-il faire du dropshipping ou de l’affiliation ?

Faut-il faire du dropshipping ou de l’affiliation ? C’est la question que beaucoup d’entrepreneurs web se posent, et malheureusement, ils obtiennent très rarement une réponse objective !

Forcément, puisque chacun défend les intérêts de son domaine de prédilection. Du coup, les avis se déchaînent, les arguments se contredisent, et vous … Eh bien vous ne savez toujours pas quelle stratégie adopter pour gagner de l’argent sur internet ! Pire, plus vous passez de temps à visionner des vidéos Youtube, et plus vous doutez de vos capacités à vous lancer.

Je suis moi-même expert en affiliation, je travaille avec ce business model depuis de très longues années. Quant au dropshipping, et bien j’ai également eu l’occasion de lancer plusieurs projets. Par ailleurs, je côtoie des experts en dropshipping au quotidien.

Bref, il me semble que mon avis concernant le dropshipping et l’affiliation est légitime, et qu’il peut aider certain(e)s d’entre vous à y voir un peu plus clair !

Définitions et disclaimer

Avant de démarrer, je vais quand même prendre le temps d’expliquer en quelques mots en quoi consiste chacun de ces deux business.

  • Le dropshipping est une branche du e-commerce. Il s’agit donc de vente en ligne, à la différence près que les produits vendus ne sont pas vôtres. Bien souvent, ce sont des produits achetés à bas prix auprès de fournisseurs chinois que l’on essaye de revendre 10, 15 ou 20 fois plus cher.
  • L’affiliation ne consiste pas à vendre, mais à faire la promotion d’un produit. Ici, on se positionne en tant qu’intermédiaire entre le client et le vendeur. On perçoit une commission sur les ventes que l’on a générées.

Bien entendu, et c’est d’autant plus vrai en dropshipping, il existe des dizaines de stratégies, certaines plus intéressantes que d’autres. Mais, gardons-nous de rendre l’exercice trop fastidieux et comparons les stratégies les plus couramment utilisées au sein de ces deux business model.

C’est-à-dire, grosso modo :

  • En dropshipping : trouver un produit winner, le mettre en vente sur une boutique en ligne et en faire la publicité via Facebook Ads.
  • En affiliation : trouver un marché niche, créer du contenu en lien avec ce marché (articles blog, vidéos, posts sur les réseaux sociaux), et assurer sa visibilité via les techniques du SEO. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce business, je vous invite à consulter l’article dédier : comment faire de l’affiliation ?

Vous l’aurez compris, l’idée de cet article n’est pas démonter l’un ou l’autre de ces business, mais plutôt de vous fournir des lignes directrices au sujet desquelles je vous conseille de réfléchir avant de faire votre choix.

Dropshipping VS affiliation : 3 critères pour choisir

Pour rendre le sujet un peu plus ludique, j’ai imaginé le comparatif entre dropshipping et affiliation comme un combat en 3 rounds. Pour l’occasion, j’ai d’ailleurs posté une vidéo sur ma chaîne Youtube. Jetez-y un œil !

#1. Quel business est le plus facile à mettre en place, l’affiliation ou le dropshipping ?

Lorsque l’on débute, et que l’on n’a ni expérience ni budget, la simplicité de mise en place est un critère auquel on tient particulièrement. Et justement, ces deux business model ont la réputation d’être tous les deux simples et rapides à lancer.

Voyons ce qu’il se passe dans les faits.

Pour se lancer en dropshipping, il vous faudra un capital de départ. En effet, vous devrez :  

  • Tester de nombreux produits avant de trouver le bon. Pour cela, il faudra investir dans des campagnes publicitaires pour observer ce qu’il se passe.
  • Disposer d’un fonds de roulement pour avancer vos clients. Et oui, c’est vous qui achetez le produit auprès du fournisseur. Le paiement du client sera versé sur votre compte, mais le délai est parfois de plusieurs jours. Il faudra donc être en mesure de couvrir ces frais, et ce, dès la première commande.

En revanche, pour démarrer en affiliation, vous n’aurez besoin d’aucun capital de départ. En effet :

  • L’affiliation est un business model à long terme. Il ne s’agit pas de surfer sur la vague d’un produit winner, mais de trouver un produit niche atour duquel nous allons déployer une stratégie à long terme. Du coup, il s’agit de faire une étude marketing, laquelle on peut réaliser soi-même, sans dépenser d’argent ;
  • Vous n’êtes que l’intermédiaire. En effet, vous ne vendez pas vos produits, mais ceux des autres ! Vous percevez une commission sur les ventes, et vous n’avez donc rien à avancer et aucune commande à gérer.

Se lancer en dropshipping entraîne des dépenses, tandis que faire de l’affiliation ne vous coûtera pratiquement rien. A priori, l’affiliation est donc le business le plus « simple » à mettre en place.

#2.  Quel business est le plus simple à gérer ?

Autre aspect au sujet duquel je vous conseille de bien réfléchir avant de vous lancer, c’est le temps et l’énergie que vous êtes prêt à investir. Beaucoup pensent que gagner de l’argent sur internet se fait en 2 cliques 3 mouvements, alors que ce n’est pas du tout le cas. 

En effet, en dropshipping, il faudra vous occuper du SAV. Et, par expérience, je peux vous assurer que ce n’est pas une partie de plaisir !

  • Les délais de livraison très longs. Les produits viennent généralement de Chine, et mettent donc très, très longtemps à arriver à destination. Vos clients n’hésiteront pas à vous appeler pour vous faire savoir à quel point ils sont impatients de recevoir leur colis !
  • La qualité des produits est souvent médiocre. Et encore une fois, vos clients ne manqueront pas de vous le faire savoir, et cela va parfois jusqu’à la demande de remboursement !
  • Il arrive également que le fournisseur fasse une erreur au moment de préparer ou d’envoyer la commande, et ce sera à vous de régler le problème.
délai de livraison dropshipping

Bref, croyez-moi, la gestion du service client en dropshipping est extrêmement énergivore. D’ailleurs, comme je l’explique dans mon article « Dropshipping, la face cachée d’un business facile », c’est la principale raison pour laquelle j’ai arrêté le dropshipping pour me consacrer pleinement à l’affiliation.

Et oui, car en affiliation, comme vous êtes simplement un intermédiaire, vous n’avez aucun SAV à gérer ni aucune préoccupation de ce genre. Il s’agira simplement de vous occuper de votre stratégie. Cela demande du temps, oui, mais vous ne dépendez de personne et pourrez travailler à votre rythme, sans stress.

#3.  Quel est le business le plus rentable, le dropshipping ou l’affiliation ?

Que ce soit en dropshipping ou en affiliation, les gains possibles sont illimités. En effet, contrairement au salariat, votre ambition n’a pas de limites ! Que ce soit en dropshipping ou en affiliation, je connais des entrepreneurs qui gagnent extrêmement bien leur vie et qui ne sont pourtant partis de rien.

business rentable

Fondamentalement, ces deux business sont aussi rentables l’un que l’autre. Tout va dépendre de la stratégie mise en place et des efforts fournis. Mais, s’il fallait vraiment les départager, je dirais que, dans une certaine mesure, le dropshipping permet d’obtenir des gains plus rapidement que l’affiliation.

  • En dropshipping, on opte généralement pour de la publicité payante. Ce qui a l’avantage d’offrir une visibilité immédiate. Tandis qu’en affiliation, on mise souvent sur le référencement naturel. Cette stratégie présente l’avantage d’être gratuite, mais elle porte ses fruits au bout de plusieurs mois ;
  • La scalabilité du dropshipping est verticale, les gains augmentent de façon proportionnelle aux investissements. En affiliation, la scalabilité est de type horizontal, ce qui suggère un développement plus long.

Dropshipping ou affiliation : bilan et conclusion  

Nous avons passé en revue les principaux critères à prendre en compte avant de choisir entre l’affiliation et le dropshipping. Pour résumer : l’affiliation est moins coûteuse et plus simple à gérer que le dropshipping, mais le dropshipping offre un retour sur investissement plus rapide.

C’est à vous de voir où sont vos priorités. Mais pour vous fournir quelques informations supplémentaires et vous aider encore un peu plus à faire votre choix, je vais à présent vous lister, en toute honnêteté, les principaux points forts et les points faibles de chaque business.

Points forts et points faibles du dropshipping

Les avantages de ce business :

  • Visibilité directe sur les actions. Vous saurez tout de suite si votre campagne publicitaire a eu un impact positif ou non et vous pourrez donc ajuster votre stratégie sans perdre de temps ;
  • Possibilité de collecter et de monétiser les données de vos clients ;
  • Les gains sont perçus rapidement ;
  • Possibilité de créer une marque blanche et de développer une stratégie marketing personnalisée ;
  • Forte interaction sociale, avec les clients et les fournisseurs.

Au niveau des inconvénients :

  • La gestion du service client, comme nous l’avons déjà dit, cela vous demandera et du temps et de l’énergie ;
  • Compétences marketing et graphiques requises. Vous dépendez de la qualité de vos campagnes publicitaires, il faudra donc être en mesure de créer des visuels attractifs ;
  • Suivi de comptabilité lourd. Il faut être en mesure de calculer la marge nette, le panier moyen, le coût de revient, le ROI, etc.
  • Dépendance avec le fournisseur, et de son contexte politico économique. Même si vous n’êtes pas responsable des commandes, il faudra tout le temps être attentif. Votre fournisseur pourra par exemple changer, sans avis préalable, ses prix. Et vous serez également soumis aux divers aléas et contretemps auxquels il fera face. Par ailleurs, si vous choisissez un fournisseur étranger, la barrière linguistique ne facilitera pas la communication !

Points forts et points faibles de l’affiliation

Voici à présent les avantages de ce business :

  • L’affiliation permet de percevoir des revenus passifs et réguliers. En effet, une fois votre stratégie SEO mise en place, vos sites « travaillent tout seuls » et vous gagnez de l’argent sans avoir à vous en occuper ;
  • Une gestion sans stress, car pas de service client à gérer et pas de dépendance avec un fournisseur étranger ;
  • Possibilité de démarrer le business sans aucun fond, si ce n’est le prix de l’hébergement et du nom de domaine de votre site ;
  • Peu de prise de risque, car pas d’investissement financier.
Business marketing

Et en comme aucun business n’est jamais parfait, voici à présent les inconvénients à connaître avant de se lancer :

  • Aucune influence possible sur le prix de vente du produit, sur l’image de la marque ou sur la qualité de ses services ;
  • Il faut trouver un partenaire de confiance pour être sûr d’être payé ;
  • Parfois, les délais de paiement sont longs (de 30 à 60 jours) ;
  • Peu de pouvoir de négociation, car si vous ne générer pas beaucoup de ventes à l’enseigne, eh bien vous n’êtes pas en position de négocier grand-chose !

Alors, dropshipping ou affiliation … ?

En conclusion, je dirais qu’il est important de garder en tête que le dropshipping et l’affiliation sont deux business bien différents. L’un n’est pas forcément meilleur que l’autre, car si vous vous en donnez les moyens, ils sont tous les deux susceptibles de vous faire gagner beaucoup d’argent.

Pour choisir, je vous conseille de prendre en compte votre personnalité et vos goûts :

  • Si vous avez l’âme d’un vendeur, que vous aimez gérer les relations client, négocier et que vous ne craignez pas travailler sous pression, alors le dropshipping est le domaine qu’il vous faut ;
  • Si au contraire, vous préférez travailler tranquillement dans votre coin, à votre rythme et sans dépendre de personne, sans prise de risque et que vous aimez développer des stratégies sur le long terme, alors l’affiliation vous conviendra davantage.

Enfin, rappelez-vous que la réussite ne dépend que vous ! Quel que soit le business que vous choisirez, les gains possibles sont énormes et il ne tient qu’à vous de vous investir suffisamment pour aller les chercher !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *