Tout quitter pour entreprendre

Faut-il tout quitter pour devenir entrepreneur ?

Tout quitter et monter son propre business, est-ce la vraie recette du bonheur ?

À en croire certains témoignages, le virage à 90° semble être le raccourci vers le sommet de la pyramide de Maslow que tout le monde cherche… Et même si tout quitter suggère une prise de risque non négligeable, la promesse d’une liberté économique et mentale est à deux doigts de vous faire basculer du plongeoir.

Mon profil et mon parcours correspondent sans doute à assez bien au portrait idéalisé que l’on peut se faire d’un entrepreneur à succès. Aujourd’hui je vis à Malte, je génère plus d’1 million d’euros à l’année et je fais un métier qui me plait, je suis business coach.

Pour autant, je ne suis pas arrivé là où j’en suis du jour au lendemain. Cela m’a demandé plus de 10 ans de travail, et je peux vous dire que ça n’a pas été facile ! S’il y a bien une chose que je sais, c’est qu’il ne suffit pas de tout quitter pour réussir … Alors avant de prendre une décision aussi importante, prenez le temps de la réflexion.

Tout quitter et entreprendre : 3 questions à se poser !

Les success-stories d’entrepreneurs dont la vie a radicalement changé le jour où ils ont décidé de tout quitter pullulent sur les réseaux sociaux. Ça donne envie, et c’est normal. Mais vous le savez aussi bien que moi, il ne faut pas croire tout ce que l’on voit sur Instagram…

Et puis, ce n’est pas parce que tout quitter pour entreprendre a fonctionné pour une personne en particulier que cela vous conviendra également.

Posez-vous les bonnes questions…

Savez-vous vraiment ce que signifie « être entrepreneur » ?

La majorité des personnes qui songent tout quitter pour entreprendre sont motivées par l’envie de fuir la routine « métro-boulot-dodo ». Mais savez-vous réellement à quoi ressemble le quotidien d’un entrepreneur ?

Certes, un entrepreneur jouit d’une plus grande liberté. Il peut choisir ses horaires, ses honoraires, ses priorités. Il est indépendant, et peut s’offrir le luxe de travailler comme bon lui semble. Et puis bien sûr, ses ambitions financières ne sont pas plafonnées par le bon vouloir de son supérieur hiérarchique.

Être entrepreneur présente des avantages, c’est certain. Mais l’herbe n’est jamais toute verte. Être entrepreneur, ça signifie aussi :

  • Ne pas avoir la garantie d’un revenu stable. Il faut pouvoir accueillir les mois difficiles avec beaucoup de sang-froid et d’organisation pour que cela n’affecte pas votre quotidien ;
  • Ne jamais pouvoir réellement se reposer quelqu’un d’autre. Bien que vous serez sûrement amené à avoir des collaborateurs, à la fin de la journée (et du mois !), c’est vous qui serez responsable des décisions prises. Les bonnes, comme les mauvaises ;
  • Ne pas se déconnecter. Parce que malgré le fait que vous aimez ce que vous faites, et que vous pouvez choisir vos horaires et la durée de vos vacances, une partie de vous sera toujours disponible pour votre business. Car vous êtes irremplaçable.

Il faut le savoir, la vie d’entrepreneur peut être tout aussi stressante que la vie de salarié. Elle peut elle aussi donner la sensation de vivre une routine éternelle. Et peut aussi conduire au burn-out.

Est-ce vraiment ce que vous voulez ?

La vie d’entrepreneur n’est pas forcément plus agréable que la vie de salarié. Ce qui fait toute la différence, c’est l’envie et l’état d’esprit avec lequel vous démarrez vos journées.

Si avoir des responsabilités ne vous donne aucune satisfaction. Et si prendre des décisions ne suscite en vous que stress et doutes, alors soyez sûr que tout quitter pour entreprendre ne rendra pas votre vie plus facile !

Techniquement, tout le monde peut devenir entrepreneur. Ce n’est pas une question d’en être capable ou non. Il est question de savoir si réellement c’est le type de vie que vous avez envie de vivre.

Peut-être que vous devez tout quitter, mais pas pour entreprendre. Vous pouvez aussi chercher une entreprise où travailler dont les valeurs vous correspondent mieux. Ou changer de secteur, voire de domaine d’activité. Ou peut-être que c’est de ville, de pays que vous avez réellement besoin de changer.

Si vous sentez que vous avez besoin d’un changement, alors changez. Mais gardez à l’esprit qu’il y a plein de manières de changer, à différents niveaux. Pas seulement en devenant entrepreneur.

Votre situation actuelle est-elle un poids, ou un tremplin ?

Si vous savez que la vie d’entrepreneur n’est pas toute rose et que cela ne vous empêche pas d’avoir la conviction que c’est ce que vous voulez, alors parlons stratégie.

Passer de salarié à entrepreneur

Est-il judicieux de quitter votre poste actuel pour vous lancer dans la création de votre entreprise ?

Bien entendu, la réponse dépend de votre situation.

Si vous êtes à bout de forces, et que vous avez la sensation que vous allez tout droit vers la dépression ou le burn-out, alors bien évidemment, partez. Partez, parce qu’il est question de votre santé, et qu’il n’y a rien de plus important. À quoi bon attendre un bulletin de paye supplémentaire, si vous tombez gravement malade le mois suivant au point de ne pouvoir ni travailler, ni devenir entrepreneur ?

En revanche, si la situation actuelle ne menace pas votre santé, alors je pense qu’il ne faut pas précipiter les choses. Percevoir un salaire fixe et constant est un atout qui peut servir votre désir d’indépendance :

  • La prise de risque est moins importante, ce qui suggère moins de stress ;
  • Et puis vous pourrez investir plus facilement, que ce soit pour vous former, ou pour mieux travailler (outils, collaborateurs, prestataires de service, etc.).

Certes, en contrepartie vous devrez sans doute travailler jusque tard et/ou le weekend. Mener une double vie professionnelle n’est pas facile, mais si devenir entrepreneur est réellement ce que vous voulez, alors vous ferez les compromis nécessaires.

5 conseils pour se lancer dans l’entrepreneuriat

Vous l’aurez compris, d’une manière générale, je ne conseille pas de tout quitter pour entreprendre. Je suis plutôt en faveur d’une transition douce. Mais cela ne tient qu’à vous.

Quoi qu’il en soit, si vous êtes arrivés jusqu’ici, c’est que vous allez un jour ou l’autre vous lancer et devenir entrepreneur. Et en tant que business coach, je ne peux pas m’empêcher de vous donner quelques conseils.

#1. Fixez-vous des objectifs réalisables

Rêver en grand, c’est bien, mais gardez les pieds sur terre. Avoir un objectif du style « gagner plus d’1 million d’euros en 12 mois » ne vous aidera pas à y parvenir. Au contraire, cela pourrait engendrer de la frustration et vous démotiver.

  • Fixez-vous des objectifs à court terme, pour vous motiver au jour le jour, et pour avancer progressivement (mais sûrement) vers votre objectif principal ;
  • Fixez-vous aussi des objectifs à moyen terme, pour favoriser votre évolution, toujours dans l’optique de vous dépasser ;
  • Enfin, fixez-vous aussi des objectifs à long terme, pour ne jamais perdre de vue la direction où vous souhaitez aller.

Pour atteindre vos objectifs, il faut mettre en place un plan d’action concret et pertinent. C’est plus difficile que ce qu’il n’y parait, et c’est pour cela qu’il est important de définir des objectifs réalisables.

#2. Ne perdez pas de vue votre pourquoi

Comme je vous l’ai brièvement dit en introduction, lancer une entreprise et la faire tourner peut prendre du temps. Et bien souvent, on ne réussit pas à tous les coups. La route est longue, il est très probable que votre dose de motivation initiale s’essouffle avant même d’avoir réellement commencé…

C’est pour cela qu’il est important de bien définir pourquoi vous avez décidé de monter votre entreprise, quels sont les bénéfices que vous comptez en tirer, vers quel type de vie vous souhaitez aspirer.

Ne commettez pas l’erreur de penser que vous ne traverserez pas de périodes de doutes et de démotivation. Au contraire, soyez-en conscient(e) et préparez-vous ! Entourez-vous de personnes positives, qui vous comprennent et vous motivent. Adoptez un mindset motivé et déterminé.  

#3. N’attendez pas pour vous lancer

Devenir entrepreneur est une prise de risque, et vous avez envie d’être sûre de vous avant de faire le grand plongeon. Je vous comprends, mais je vous préviens : vous ne serez jamais sûre à 100% de faire le bon choix !

Pire, avec le temps, vos doutes risquent de s’amplifier, et vous finirez peut-être par ne jamais passer à l’action… Ce serait dommage, car si malgré vos doutes et vos craintes l’idée de devenir entrepreneur vous faisait vibrer, vous risquez d’avoir beaucoup de regrets.

Se lancer dans l'entreprenariat

Lancez-vous, même si vous ne savez pas réellement comment vous y prendre, allez-y progressivement, mais allez-y ! Concrétisez vos idées, passez à l’action. N’attendez pas que les conditions parfaites soient réunies, car vous risquez d’attendre longtemps …  

#4. Concentrez vos efforts sur un projet à la fois

Voici l’une des erreurs que je faisais à mes débuts d’entrepreneur. J’avais plein d’idées, et je pensais que je pouvais mener de front plein de projets à la fois.

S’il est vrai qu’aujourd’hui j’ai plusieurs projets en même temps, c’est parce que je ne suis plus seul, comme à mes débuts. Et puis, certains de mes business tournent tout seuls, et je perçois des revenus passifs qui me permettent justement de lancer de nouveaux projets.

Diversifier vos sources de revenus est, selon moi, une excellente stratégie. Mais vous devez d’abord vous concentrer sur un projet principal, y consacrer tous vos efforts et tout votre temps jusqu’à atteindre vos objectifs. Ensuite, une fois que ce projet est sur la bonne voie, vous pourrez vous lancer plus sereinement dans un autre projet.

Plus votre base sera solide, et plus vous pourrez ensuite vous diversifier. Soyez patient !

#5. Rappelez-vous : tout problème a une solution

80% du temps, la vie d’entrepreneur consiste à trouver des solutions aux problèmes rencontrés. Et des problèmes, vous en aurez et c’est tout à fait normal ! Ne vous découragez pas, ne prenez pas ces difficultés comme le signe d’un échec imminent.

Les problèmes apparaissent lorsque l’on se met en action, lorsque les choses bougent. Un business sans problème est un business au point mort. Et chaque problème est potentiellement une nouvelle opportunité d’évolution.

Alors oui, je le sais, dit comme ça, ça ressemble à du mindset d’entrepreneur réchauffé. Mais ça n’empêche pas que ce soit vrai, et que de prendre les choses de cet angle de vue vous aidera à rester motivé et à garder l’esprit ouvert.

Bref, sur ces bons conseils, bon courage si vous sautez le cap, vous verrez, l’entrepreneuriat est une merveilleuse aventure !  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *