Suivre une formation en ligne

Études supérieures ou formation en ligne : quelle est la meilleure stratégie ?

Si vous êtes jeune, et que vous avez l’âme d’un(e) entrenpreneur.se, alors ce genre de questions vous taraudent sans doute l’esprit : est-il plus sage de faire des études avant de monter un business ? Ou, au contraire, ne serait-il pas plus intelligent de ne pas perdre de temps, et de se lancer directement, quitte à suivre une formation en ligne ?

Je n’écris pas cet article pour dissuader qui que ce soit de poursuivre ses études. Et loin de moi l’idée de juger celles et ceux qui choisissent les bancs de l’université. Mais je suis moi-même passé par-là et aujourd’hui, en tant que web entrepreneur et business coach, je pense pouvoir vous aider à y voir un peu plus clair.

Bien que mon avis sur la question soit plutôt tranché, l’idée est de vous fournir quelques pistes de réflexion, pas de vous convaincre. Je précise également que je m’adresse tout particulièrement à celles et ceux qui songent se lancer dans le web entrepreneuriat. C’est un domaine très particulier, et mon raisonnement ne sera donc pas forcément pertinent pour un autre domaine.

Ce petit disclaimer étant fait, commençons tout de suite.

Études supérieures ou formation en ligne : petite étude comparative

Faut-il s’inscrire dans une école de commerce ou se lancer directement ? Face à ce type de dilemme, on aimerait pouvoir se projeter dans le futur et ainsi choisir en toute connaissance de causes ! C’est pour cela que je vous propose un petit exercice de simulation.

Imaginons que Jordan vient tout juste d’avoir son bac. Il le sait, être employé n’est pas pour lui et il souhaite monter son propre business. Internet est un domaine qui l’intéresse tout particulièrement, il aimerait donc, dans l’idéal, trouver le moyen de gagner de l’argent sur internet.

Deux options s’offrent à lui. Soit il s’inscrit dans une école de commerce, soit il se lance, tout seul, quitte à suivre une formation en ligne.

Jordan n°1 : choisis d’entrer dans une école de commerce

Dans cette version de l’histoire, Jordan choisit une école de commerce qui se déroule sur 3 ans. Les frais d’inscription s’élèvent à 10 000 €/an. Comme la majorité de ses camarades, Jordan va prendre un prêt étudiant. Il a 18 ans, et le voilà endetté de 30 000 €. (Notez que je ne prends pas en compte le coût de la vie !).

Au bout de 3 ans, deux schémas sont possibles :

  1. Diplôme en poche, Jordan monte son business et réussit.
  2. Diplôme en poche, Jordan monte son business, mais … ça ne fonctionne pas. Au bout d’un an, il décide donc de chercher du travail (il faut bien rembourser le prêt !). Quatre ans se sont écoulés depuis qu’il a passé son bac, et le voici sur le marché du travail, en concurrence avec ses camarades, qui eux, auront pris une année sabbatique pour voyager …

Jordan n°2 : préfère se lancer, et monter son business

Regardons maintenant la version de l’histoire du Jordan qui a décidé de se jeter à l’eau sans perdre de temps. Comme il ne sait pas du tout comment gagner de l’argent sur internet, il décide de suivre une formation en ligne. Celle-ci lui coûte 1000 €. Le contenu est très utile, mais il a tout de même un peu de mal à se lancer, alors il décide de suivre un coaching personnalisé. Cela lui coûte 2000 €.

En tout, Jordan a dépensé 3000 €. Quelques mois plus tard, il monte enfin son business. Deux schémas sont possibles :

  1. Au bout d’un an, il a à peine récupéré ce qu’il a investi, il vit toujours chez ses parents, il n’a donc pas de loyer à payer, mais la situation devient pesante. Il décide alors de chercher un travail, ou peut-être de faire des études.
  2. Au bout d’un an, il réussit à gagner 750 € net/ mois. Ce n’est pas énorme, mais ça lui permet tout de même d’envisager de quitter le cocon familial. La deuxième année, il double ses bénéfices et gagne 1500 € net/mois. La troisième année, il fait encore un peu mieux et gagne 2000 €/ mois.

Bilan : quel futur vous donne le plus envie ?

Que Jordan choisisse de faire des études ou de suivre une formation en ligne, dans les deux cas, il prend le risque d’échouer, mais :

  • Jordan n°1 doit rembourser son prêt étudiant, il a le même type de diplôme que tous les autres candidats, et quatre ans se sont déjà écoulés ;
  • Jordan n°2 n’a aucun prêt à rembourser, il ne s’est écoulé qu’un 1 an depuis l’obtention du bac, il peut parfaitement choisir de s’inscrire à une école de commerce s’il le souhaite. Ou bien, il peut aussi chercher du travail. Ou bien, peut-être que Jordan a profité de son année d’entrepreneur pour tisser des relations et se faire un carnet d’adresses. Peut-être qu’il trouvera du travail sans vraiment avoir à chercher, ou peut-être qu’il essayera à nouveau de monter un business, à plusieurs cette fois-ci.
Faire des études supérieures ou suivre une formation en ligne

De la même manière, dans les deux cas, Jordan peut réussir et devenir un entrepreneur aguerrit, mais :

  • Jordan n°1 doit toujours rembourser sont prêt étudiant ;
  • Jordan n°2 a dépensé dix fois moins et il est arrivé au même résultat en trois fois moins de temps …

Je sais que cet exemple peut paraitre très superficiel, car je n’ai pas pris en compte tout un tas de données. Mais le message que je veux faire passer, c’est qu’en soi, rien ne garantit votre réussite. Toutefois, choisir de ne pas faire de longues études n’est pas synonyme de « ne rien faire ». Et il peut se passer beaucoup de choses à côté du chemin que tout le monde choisit… 

Pourquoi la formation en ligne a-t-elle mauvaise réputation ?

Le web entrepreneuriat est un domaine très particulier. Alors, qui de mieux placé qu’un web entrepreneur pour vous enseigner les ficelles du métier ?

Malgré cela, beaucoup préfèreront tout de même suivre un cursus traditionnel, quitte à devoir ensuite, tout apprendre par soi-même … Eh oui, car ce qui est enseigné dans les écoles de commerce (dans le domaine du web !) est très archaïque ! Il faut bien comprendre que le web est en constante évolution, que les règles changent et que l’approche théorique fonctionne rarement sur la toile

Le vrai problème, c’est que les formations en ligne sont mal vues.

Oui, il existe des arnaques, mais …

Je le sais, et vous le savez, internet est truffé d’arnaques. Et les formations en ligne ne sont pas des exceptions, loin de là ! Entre les formations dont le contenu n’est qu’un copié-collé de ce que l’on peut trouver gratuitement sur internet, et les formateurs qui vendent … du rêve ou des tapis, faire confiance à ce type d’apprentissage n’est pas facile.

Pourtant, comme dans tous les domaines, il faut se garder de mettre tout le monde dans le même sac !  J’ai d’ailleurs écrit un article dans lequel j’explique, point par point, comment choisir sa formation en ligne

Le formateur en ligne, un enseignant pas les autres ?

Les enseignants en écoles de commerce ont soit un diplôme reconnu par l’Etat, soit un passé professionnel en lien avec la matière qu’ils enseignent. Je ne questionne pas du tout leur légitimité, mais pourquoi questionner celle d’un formateur ?

Simplement parce qu’il n’a pas de diplôme reconnu par l’État ?

Personnellement, je pense qu’il existe d’excellents pédagogues qui pourtant n’ont pas étudié pour enseigner. Tout comme il existe des enseignants diplômés qui n’ont aucune pédagogie.

Est-ce parce que les motivations du formateur en ligne semblent être purement lucratives ?

Pour autant que je sache, les enseignants reçoivent eux aussi un salaire. Il faut bien vivre ! Ah oui, je sais, les enseignants ont une « vocation », pas les formateurs en ligne. Les formateurs en ligne sont suspects, pourquoi ne se limitent-ils pas au soi-disant revenu de millionnaire qu’ils gagnent avec leur soi-disant super business… N’est-ce pas ?

En ce qui me concerne, j’enseigne ce que je sais parce que c’est gratifiant. Parce qu’être tout seul derrière son écran, même si ça rapporte, finit par devenir routinier. Je suis extrêmement fière d’avoir aidé les quelque 800 élèves qui ont suivi mon coaching. Faire partie de leur réussite me donne énormément de satisfaction.

Enseigner à gagner de l’argent, c’est mal ?

Je sais que beaucoup s’insurgent au sujet des formations en ligne parce qu’elles ont pour but d’enseigner à gagner de l’argent. Car l’argent … c’est tabou ! Eh oui, en France, il est très mal vu d’afficher ouvertement son désir de réussite financière ! Nous sommes tous censés travailler par amour du métier, ou par vocation.

école de commerce ou autodidacte

Mais j’ai une question. Que font les écoles de commerce ? Leur but n’est-il pas de former des futurs cadres ? Des cadres, dont le salaire est au-dessus de la moyenne ! Le bon salaire n’est-il pas la promesse faite à celles et ceux qui déboursent plus de 10 000 €/an pour accéder aux salles de cours de ces écoles ? Finalement, que l’on choisisse de faire de longues études ou de suivre une formation en ligne, l’objectif est de s’assurer un futur. Un futur agréable, si possible ! Alors, pourquoi juger l’un ou l’autre de ces moyens ?

Faire de longues études VS suivre une formation en ligne : le mot de la fin  

Comme je vous le disais en début d’article, mon but n’est pas de vous inciter à ne pas faire d’études. Mais je crois que mon point de vue sur la question est assez clair !

Le fait est que beaucoup de personnes se lancent dans les études parce que c’est dans l’ordre des choses. Ils n’en ont pas envie, savent que ce ne n’est pas pour eux, mais le font quand même, par peur d’oser faire autre chose. Et je trouve ça dommage, car ces personnes perdent du temps, de l’argent, et l’opportunité de faire ce dont ils ont vraiment envie.

Je pense que si l’on sait ce que l’on veut, il faut le faire. Sinon, d’une on risque d’avoir des regrets toute sa vie et de deux, on passe peut-être à côté d’un destin incroyable. Lisez donc la biographie de Roman Frayssinet, et vous comprendrez de quoi je veux parler…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *