Stratégie pour atteindre ses objectifs

Plan d’action en 5 étapes pour atteindre ses objectifs !

Que ce soit pour réaliser un rêve, concrétiser un projet professionnel, ou même dans la vie de tous les jours, au bout du compte, c’est encore et toujours la même question qui revient sans cesse : comment atteindre ses objectifs ? Comment passer du domaine de l’imaginaire au domaine du concret ? Et accessoirement, comment mettre en place les actions qui vous mèneront là où vous le souhaitez ?

En tant que coach, et à titre personnel, c’est une question que j’ai longtemps creusée. Et je ne suis pas le seul, des méthodes pour atteindre ses objectifs, il y en a plein !

Sauf qu’il n’est pas toujours évident de les appliquer … Je pense par exemple à la célèbre méthode SMART, qui est sans doute très efficace, mais qui peut s’avérer un peu fastidieuse à mettre en place au quotidien.

Personnellement, je pense que pour atteindre ses objectifs, il y a uniquement 4 questions fondamentales à se poser. C’est comme cela que je fonctionne, et peut-être que cela fonctionnera aussi pour vous.

Atteindre ses objectifs : 4 questions clés à se poser

J’utilise cette technique dans le cadre de mon business, mais aussi dans ma vie personnelle. Il s’agit là d’un outil extrêmement versatile que vous pouvez adapter en fonction de votre situation.

Parfois, le simple fait de se poser ses 4 questions permet de débloquer une situation rapidement. Lorsqu’il s’agit d’un cas un peu plus ardu, par exemple s’il s’agit d’un objectif à long terme qui induit une prise de risque, alors je prends le temps de mettre mes réponses par écrit. Ainsi, je peux y retourner lorsque j’ai besoin d’un peu de motivation.

#1. Quel est mon objectif ?

Lorsque j’ai commencé mon business, j’ai longtemps fonctionné de manière instinctive et spontanée. Je pensais que je n’avais pas réellement besoin de définir mes objectifs, car j’avais l’impression de savoir où j’allais, et surtout, où je voulais aller.

C’est l’une des plus grandes erreurs d’entrepreneur que j’ai commises !

Quand on décide d’opérer un changement dans sa vie, il n’y a rien de pire que le doute. Si vous ne savez pas précisément où vous allez, alors vous doutez du chemin pris. Et si vous doutez du chemin, tôt ou tard, vous finirez par abandonner.

Voici pourquoi la toute première question à se poser est : qu’est-ce que je veux ? Répondez de manière précise. N’ayez pas peur de le chiffrer, ni d’être ambitieux. Parfois, on préfère ne pas se fixer d’objectifs précis, car cela réduit le risque d’échec. Le problème, c’est que là où il n’y a pas d’échec, il n’y a pas de réussite non plus !

Osez rêver, mais toujours de manière précise. Ne vous contentez pas de vous dire « je veux trouver du travail ». Dites plutôt « je veux trouver un travail dans tel domaine, dont le salaire est supérieur au SMIC, qui me laisse du temps libre pour profiter de ma famille ». Plus vous serez précis, et mieux ce sera, car vous pourrez mettre en place des actions spécifiques et ciblées.

#2. Quels sont les obstacles qui m’empêchent d’atteindre mon objectif ?

Très souvent, on n’ose pas se fixer d’objectif précis et/ou ambitieux, car notre cerveau nous fournit de manière presque instantanée des dizaines d’injonctions ou de raisons pour ne pas se lancer.

Comment atteindre ses objectifs

Voici quelques exemples :

  • À mon âge, c’est trop tard pour une reconversion professionnelle ;
  • J’ai une famille à charge, je ne peux pas prendre de risque ;
  • Je suis nul en … ;
  • Je n’ai pas le temps, pas l’argent ;
  • Ce n’est pas le bon moment, j’essayerais plus tard ;
  • Etc.

Avoir ce type de pensée au moment de prendre une résolution est parfaitement normal. Votre côté pragmatique vous indique que vous êtes sur le point de prendre un risque. Mais dites-vous bien une chose : à chaque instant de votre vie, vous prenez un risque. La différence, c’est que vous êtes tellement habitué à traverser la route, que vous ne pensez même plus au fait que vous pourriez vous faire écraser.

Votre cerveau n’est tout simplement pas habitué à ce type de risque. Cela signifie qu’il faudra prendre quelques précautions. Et ça ne signifie en aucun cas que vous devez tuer vos ambitions dans l’œuf.

Pour autant, cela ne sert à rien d’ignorer toutes ces injonctions. Au contraire, soyez-en conscient, et écrivez toutes les raisons ou les excuses qui pourraient vous pousser à abandonner.

#3. Quels sont les vrais obstacles, les vraies raisons ?

On arrive à présent à la troisième étape de notre petite méthode pour atteindre ses objectifs. Soyez attentif, car c’est une étape décisive.

Prenez la liste des injonctions formulées à l’étape deux, et analysez chacune d’elle. Essayez d’aller au-delà du « je ne peux pas, car … ». Creusez un peu plus, allez chercher la vraie raison, la peur sous-jacente qui vous empêche d’atteindre vos objectifs.

Prenons un exemple, ce sera sans doute plus parlant.

Imaginons : je souhaite lancer mon propre business en ligne, mais je n’y connais rien, en plus de je n’ai pas le temps, et puis j’ai un crédit à rembourser.  

Ça, c’est le niveau superficiel, ce que n’importe qu’elle personne extérieure pourrait dire.

Si on creuse un peu :

  • « Je n’y connais rien » peut en réalité vouloir dire « j’ai peur de me rendre compte que je ne suis pas assez intelligent » ;
  • « Je n’ai pas le temps » peut en réalité vouloir dire « je ne peux pas prendre du temps pour me dédier à un projet personnel, car je dois être disponible pour ma famille, mes amis, etc. » ;
  • « J’ai un crédit à rembourser » peut en réalité vouloir dire « j’ai un rapport à l’argent conflictuel, j’ai constamment peur d’en manquer ».

C’est un exercice introspectif qui peut être difficile à réaliser. Mais si vous ne le faites pas, vous n’irez jamais au-delà de votre zone de confort… Et c’est justement là où vous allez, non ? Car si vous souhaitez rester tel quel et ne rien changer, alors à quoi bon se fixer des objectifs ?

#4. Quelles sont les actions à mettre en place pour atteindre vos objectifs ?

Une fois que vous identifiez de manière précise les réels obstacles qui s’interposent entre vous et vos objectifs, il est temps de mettre en place une stratégie.

Plan d'action pour atteindre ses buts

Il va falloir trouver une solution à chaque problématique. Ne soyez pas étonné si de nouvelles injonctions font leur apparition. Par exemple :

  • Problème initial : je n’y connais rien, j’ai peur de ne pas être suffisamment intelligent.
  • Solution : je peux suivre une formation.
  • Nouveaux obstacles : comment trouver une bonne formation ? Comment la payer ? Est-ce que j’aurais le temps de la suivre ? 
  • Actions à mettre en place : me renseigner sur les formations que je peux suivre et analyser chacune d’elles. Demander un devis, puis confronter ce tarif avec mon budget. Faire le bilan de mes dépenses actuelles, définir celles que je peux éliminer au profit de ma formation. Me renseigner sur les aides étatiques.

Petit à petit, vous comprendrez que les obstacles ne sont en réalité que des pistes de réflexion qui vous invite à vous focaliser sur un aspect particulier et concret de votre objectif. Ironiquement, il faut des obstacles pour pouvoir trouver des solutions…

Comment atteindre ses objectifs : dernière étape, passez à l’action !

Maintenant que vous avez mis en place un plan d’action, eh bien il ne vous reste plus qu’à l’exécuter. Et bien souvent, c’est là que les choses se compliquent, car la motivation est une énergie qui a tendance à s’épuiser plus vite qu’elle ne se renouvelle …

Il faut en être conscient, quels que soient les objectifs que souhaitez atteindre, vous allez passer par des hauts et des bas. Il y aura des moments où vous serez motivé à bloc, où vous aurez la sensation que tout est facile. Et puis il y a aura des moments où tout semblera fastidieux, long, pénible et énergivore.

Malheureusement, les périodes à vide sont inévitables, car vous êtes humain.

Ce n’est pas forcément utile de vous battre contre ces baisses de motivation. Mieux vaut se dire « ok, je suis dans le creux de la vague, c’est normal et ça va passer ». Ralentissez le rythme, soufflez un peu si vous en avez besoin, mais n’abandonnez pas ! Continuez d’avancer, même si ce sont de tout petits pas.

Le mindset n’est pas ma spécialité, mais en tant que coach business, je suis parfois confronté à la démotivation de certains de mes élèves. Alors en guise de conclusion, je vous laisse avec un petit extrait d’un coaching de groupe au cours duquel j’ai justement traité la question du manque de motivation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *